A Subsistence Perspective for the Transition to a New Civilization: An Ecofeminist Contribution to Degrowth

Veronika Bennholdt-Thomsen

Abstract


Après des décennies dominés par l’attitude qui a progres sivement discrédité l’existence des autochtones, les paysans et les femmes à la maison, les choses finalement, changent. La perspective productiviste de la mondialisation sème le doute et on demande un nouveau respect envers la capacité de la nature. L’environnement et les désordres sociaux exigent un nouveau paradigme de la civilisation. Les féministes ont ouvert le débat éventuellement appelé l’écoféminisme dans les années ’70. En Allemagne s’est enligné sur cette notion de ‘’ subsister’’ dans les pays du Tiers Monde. L’auteure a contribué au débat et présente quelques aspects cruciaux dans cet article.

Full Text:

PDF