Indigenous Women, Water Justice and <em>Zaagidowin</em> (Love)

Authors

  • Deborah McGregor

Abstract

Le principe de “zaagidowinza” ou l’amour est l’élément central pour définir la répartition égalitaire de l’eau. Le terme ¨amour¨a plusieurs significations en Anishinaabemowin, mais nous verrons comment le principe légal Anishinaabek réalise le bien-être ou le Mnaamodzawin. Nous verrons aussi que le principe amour était et est toujours inclus dans les WaterWalks de la Mère-Terre, que je discuterai dans mon texte. Je considérerai la notion de justice environnementale, de l’eau en particulier. A ce sujet, les Anishinaabek considèrent non seulement les traumatismes subis par les peuplades et autres qui sont dus à la contamination de l’eau, etc., mais ils estiment que les eaux sont des êtres sensibles qui ont besoin de soins pour guérir de ces traumatismes. Seulement quand les eaux seront guéries et capables de remplir leur devoir face à la Création, la justice de l’eau sera alors reconnue.

Downloads

How to Cite

McGregor, D. (2015). Indigenous Women, Water Justice and <em>Zaagidowin</em> (Love). Canadian Woman Studies, 30(2-3). Retrieved from https://cws.journals.yorku.ca/index.php/cws/article/view/37455

Issue

Section

Wading In: Local and Global Activism