Meaningful Engagement: Women, Diverse Identities and Indigenous Water and Wastewater Responsibilities

Jo-Anne Lawless, Dorothy Taylor, Rachael Marshall, Emily Nickerson, Kim Anderson

Abstract


Les auteurs de cet article sont un collectif composé de membres des Premières Nations, des métis, ils habitent la ville ou sur les réserves, ils sont jeunes, il y a des mères, des grands-mères, ils sont les gardiens du savoir autochtone, des historiens, des étudiants ingénieurs et d’autres en sciences sociales Nous avons travaillé ensemble sur “Naanaagide’enmodaa Nibi: Occupons-nous de l’eau,” un projet fondé par le Réseau des eaux canadiennes. Cette initiative veut promouvoir l’autonomie des communautés autochtones et leurs décisions se rapportant à l’eau et aux eaux usées qui historiquement étaient soumises à des contrôles dictés par le gouvernement pour la qualité de l’eau, la sécurité. Souvent les projets étaient en conflit avec le savoir traditionnel et local de l’eau. Dans un esprit de collaboration, le projet cherche à établir des façons d’inciter les dirigeants autochtones, les ingénieurs des Premières nations et ceux de l’Ouest, les autochtones instruits ainsi que les membres des communautés Inuit et Premières Nations à travailler ensemble, créant ainsi un cadre spécifique aux communautés et culturellement approprié. En particulier, nous regardons comment le savoir traditionnel autochtone et la connaissance scientifique pourraient se recouper par le biais de nos relations et des nouvelles responsabilités face à l’eau.

Full Text:

 Subscribers Only